• Scalp

Le 21 avril 2005 : à Nata

Oz, notre Land Rover, a maintenant deux passagers avec bagages en plus mais reprend la route vaillamment. Cap à l’Est pour rejoindre la petite ville de Nata où se trouve un des plus grands « pan », lac salé asséché.


En chemin Pascal écope de la seconde amende du voyage. Sur une route déserte, où on aperçoit plus de girafes que d’autres voitures, un policier nous fait signe de nous arrêter. Sur le film du caméscope numérique couplé au radar, Pascal voit le Land avec sa vitesse instantanée affichée sur l’image en surimpression : 73 km/h. La prouesse technologique apporte une preuve sans appel : nous dépassons la vitesse autorisé de 13 km/h. Nous n’avions pas vu le panneau et avions pourtant l’impression de nous traîner ! Le policier consulte une grille, et annonce le tarif : 95 pulas (environs 15 euros). Mais il n’a pas de pièce de 5 pulas à rendre sur notre billet de 100 pulas. Il n’a qu’un billet de 10 pulas. Il corrige donc notre vitesse sur le procès verbal. Avec un petit 72 km/h, l’amende, selon sa grille, n’est plus alors que de 90 pulas. Haute technologie et rigueur de la police botswanaise.


A Nata nous nous installons dans un lodge : camping pour nous et « luxury tent » pour les grands-parents. Puis, nous partons en excursion sur le pan à bord d’un… Toyota. La saison des pluies vient de finir. Le pan n’est pas sec et sur le lac se rassemblent de nombreux flamands roses. Le spectacle est magnifique et nous contemplons le soleil couchant en sirotant un rafraîchissement.



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout