• Scalp

Le 28 avril 2005 : en hélicoptère au dessus des Vic’ Falls

Dernière mise à jour : 31 mai



De Hwange, nous retournons à Victoria Falls, sur le chemin du Botswana car nous ne pouvons nous n’osons pas nous aventurer plus avant au Zimbabwe où la pénurie de carburant sévit. Rares sont les stations service capables de livrer du carburant. Celles qui en possèdent encore le vendent en petites quantités. Difficile dans ces conditions de s’aventurer bien loin à l’intérieur du pays. C’est bien dommage car ce pays nous a séduit par sa beauté et la gentillesse de ses habitants.



A Victoria Falls, Papy et Mamie nous offrent un survol des chutes en hélicoptère. L’hélicoptère se pose sur le petit héliport, à deux pas d’un baobab, dans un vacarme assourdissant. Rose est impressionnée et regarde les vastes pales qui soufflent un puissant courant d’air avec crainte. Elle ne lâche pas la main de son papa pour monter à bord.


A peine avons nous le temps de nous harnacher et de coiffer nos casques que déjà nous décollons. C’est une expérience inoubliable d’une beauté rare. Du ciel, le regard embrasse l’ensemble du site et le spectacle est grandiose. Le Zambèze, à la surface lisse, avance et se jette au fond d’un canyon qui serpente en d’étroits lacets jusqu’à l’horizon. Le magnifique arc-en-ciel qui naît du tumulte des eaux est encore plus grand et plus beau vu du ciel. La faune d’Afrique est présente et on aperçoit des groupes d’hippopotames immergés et un vaste troupeau de buffles.




Léa s’amuse durant tout le vol à discuter dans son micro et apprécie particulièrement le confort du vol : elle avait un peu peur d’être malade comme dans l’avion de l’Okavango. Le vol dure 15 trop courtes minutes mais nous sommes tous éblouis et enchantés.




A l’héliport, Léa accompagne un musicien pour une chanson africaine.










1 vue0 commentaire