• Scalp

Le 28 mars 2005 : le château de Duwisib

Dernière mise à jour : 8 avr.






Nous bivouaquons dans le désert.








Si le décor est somptueux, les nuits sont fraîches et cette nuit particulièrement. Nous dormons habillés pelotonnés dans nos duvets alors que la journée nous cuisons à 35°C sous un soleil torride. Au matin, le thermomètre indique à peine 10°C. Au réveil, Léa et Rose enfilent bonnets et gants pour le petit déjeuner, forcément en plein air, et on fait même un feu pour se réchauffer.





Le long de la piste, des arbres ou même des poteaux télégraphiques portent (et supportent) d’énormes nids d’un mètre ou plus de diamètre. Quel étrange bestiole peut bien bâtir ces habitations constituées de brins d’herbes ou de paille. En nous approchant, nous apercevons sous le nid, des dizaines de petites entrées de quelques centimètres de diamètre et certains des habitants : des petits oiseaux jaunes qui choisissent d’habiter en en logements collectifs.



Nous visitons le château de Duwisib. En 1907, un couple d’Allemands millionnaires, sont venus s’installer et élever des chevaux en Namibie. Ils auraient été des colons comme tant d’autres si ils n’avaient décidé de construire… leur château ! Posée au milieu de nulle part, construite en pierres roses du désert, l’habitation de style néo-romantique a de quoi surprendre. Tous les matériaux ont été importés d’Europe. Le château couvre 900 m2 et fut achevé en 2 ans. Visiter cette demeure meublée et décorée comme un château européen est encore une fois déconcertant.


La piste traverse un parc : le Namib Naukluft Park. On y voit encore des antilopes. Les springbok s’enfuient avec des bonds spectaculaires. Des girafes élégantes. Au cours du picnic du midi, on aperçoit au loin un animal. Polémique : Nathalie voit un guépard et Pascal une hyène. Le temps de rembarquer dans la voiture pour y voir de plus près, la mystérieuse bête a disparu. Le guépard la hyène a eu le temps de déguerpir.




8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout