• Scalp

Les 2 et 3 juin 2005 : à Lilongwe, capitale du Malawi

Nous reprenons la piste vers Chipata et passons sans problème la frontière entre la Zambie et le Malawi, direction Lilongwe, la capitale. En chemin, les contrôle de police se succèdent régulièrement. Le plus souvent, le policier ouvre la barrière et nous laisse passer. Parfois, le policier, curieux de notre voyage est sympathique et souriant et discute un moment. Il y en a même un qui nous souhaite la bienvenue et « ce pays est le votre le temps de votre voyage ». D’autres fois, il est plus tatillon et vérifie soigneusement que nous sommes en règle. Nous le sommes (assurance, deux triangles de signalisation et réflecteurs lumineux blancs à l’avant constituent le triptyque salvateur des contrôles zambiens et malawiens), donc tout va bien (Cela ne le ravie pas toujours).


Nous arrivons à Lilongwe, petite capitale du petit Malawi. Nous sommes constamment sollicités par beaucoup de mendiants et petits marchands ambulants. Le Malawi est très pauvre. Les mendiants font la queue devant le garage où l’on change notre pare brise. Le patron distribue des pièces de quelques kwachas. Le bouchon du filtre à gasoil ou un filtre à gasoil neuf restent introuvables en ville : le trop récent moteur TD5 n’est pas encore arrivé au Malawi. Nous appelons Lionel, de « la Boite à Land » en France qui nous rassure sur notre réparation : on peut continuer à rouler comme cela jusqu’à trouver la pièce de rechange… peut être à Nairobi.

0 vue0 commentaire