• Scalp

Du 22 au 25 décembre 2004 : à Kumasi, capitale du royaume Ashanti

Dernière mise à jour : 6 mars



Nous reprenons la route principale vers Kumasi. Cette fois la route est très abîmée : visiblement, les routes anglo-saxonnes du Nord étaient surtout plus récentes. Peut-être sont elles également moins soumises au ravinement des deux saisons des pluies du Sud.



Nous entrons dans Kumasi et nous retrouvons bloqués dans un embouteillage monstre aux abord du "plus grand marché à ciel ouvert d’Afrique de l’Ouest". OZ est immobile au côté de nombreux tro-tro (mini bus) dans un flot ininterrompu de passants.

Nous sommes à deux jours du 24 décembre et c’est la frénétique préparation du réveillon.

Le jour tombe sans que nous n’ayons beaucoup avancé.



Alors que nous demandons notre chemin aux passants, l’un d’eux se propose gentiment de nous conduire. Il embarque à bord d’OZ et nous guide hors du marché jusqu’à la mission où nous allons loger.

Sauvés !




Nous déplions la tente sur la pelouse de la mission aux côté du camion d’ « d’AfricaTruck » qui traverse l’Afrique en sept mois avec dix passagers à bord.






Le soir même nous avons notre première pluie depuis le Maroc. Un gros orage tropical et une averse dense qui rince tout en un clin d’œil. Nous expérimentons ainsi notre tente qui semble parfaitement étanche même sous ce déluge. Mais l’humidité ambiante rend la température plus difficilement supportable que dans le désert par exemple. Nous sommes perpétuellement en sueur.






Nous rencontrons à la mission Marie et Keith un couple d’architecte franco-américain en voyage d’étude de trois mois au Ghana.






Kumasi est une ville qui nous apparaît très européenne, avec une atmosphère très british ou américaine. Nous visitons l’ancien palais du roi des Ashantis, l’imprononçable Manhyia Palace, qui ressemble à une demeure anglaise du 19ème. Mais ce sont encore une fois les animaux, les paons du jardin du roi, qui auront le plus de succès auprès de nos filles.


Le 24 décembre, nous dînons à une adresse de Marie et Keith, qui connaissent Kumasi comme leur poche : une pizzeria décorée de guirlandes de Noël qui diffuse de la musique Country. C’est un réveillon surréaliste !





Le 25 le père Noël est passé. Contrairement aux inquiétudes de Léa, il a su nous retrouver dans cette lointaine ville d’Afrique. Pour le grand plaisir de Papa et Maman, il a déposé au pied du sapin des cadeaux de petites tailles compatibles avec l’encombrement du Land !








Nous quittons Kumasi le 25 et traversons des villages d’artisanat voisins. Le village des sculpteurs sur bois est malheureusement déserté de ses ouvriers en ce jour de Noël.

A Ntonso (où on imprime les magnifiques tissus ashantis :les adinknas) et Bonwire (où on tisse les tissus aux motifs géométriques colorés : les kentés) nous avons plus de chance et observons la fabrication des tissus.





Nous visitons le temple ashanti de Besease puis gagnons un magnifique bivouac sur la rive du lac Bosumtwi. Là, nous subissons notre deuxième orage tropical, qui dure une heure avec un ciel zébré d’éclairs.

Toute la famille est réfugiée dans la tente qui se transforme en gros chahut !
















10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout