• Scalp

Le 26 septembre 2005 : à Alexandrie


Depuis Louxor, nous avions appelé le consulat de Libye à Alexandrie : au téléphone, la personne que nous avions eu nous confirmait qu’il nous serait possible d’y obtenir le visa pour la Libye simplement. Une fois sur place, c’est une toute autre histoire. Nul n’y parle Anglais et nous ne parlons pas Arabe : les démarches sont longues et fastidieuses ! Finalement, après 6 heures d’attente dans une salle enfumée en compagnie de Libyens et d’Egyptiens qui, comme nous, se débattent dans les démarches, nous nous entendons dire qu’il nous faut contacter une agence de voyage en Libye afin qu’elle nous envoie une lettre d’invitation. Sans lettre, point de visa. Mais la lettre suffira t elle à obtenir un visa ? Si oui, en combien de temps ? Impossible de savoir. Pascal doit reprendre le travail début novembre et nous n’avons plus de temps. Nous renonçons donc à rentrer par la Libye et la route de l’Ouest, passant par la Tunisie. Il va nous falloir faire « le grand tour » et rentrer par l’Est. Déception…


Nous retournons, bredouilles, au Caire par l’autoroute qui relie Alexandrie à la capitale égyptienne. La présence policière nous étonne : un policier en blanc est posté, tous les 100 mètres sur la bande d’arrêt d’urgence. Nous ne nous rappelons pas d’une telle surveillance la veille lors du trajet aller. Soudain, un barrage de police bloque tous les véhicules, les obligent à quitter l’autoroute et à se garer sur le bas côté. Incroyable pied de nez du destin : l’autoroute est momentanément barrée car réservée au cortège de… Kadhafi qui vient en Egypte rencontrer Moubarak ! Nous regardons passer le cortège de dizaines de voitures et minibus du chef d’état libyen avant de pouvoir poursuivre vers le Caire

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout