• Scalp

Le 6 octobre 2005 : de retour au Mans !


Après un an de voyage et 58 000 km de routes et de pistes africaines, nous avons regagné notre point de départ. Nous sommes très heureux d’avoir accompli ce trajet sains et saufs en famille, de ramener le 4X4 en bon fonctionnement et nos têtes pleines d’images et de souvenirs. Lorsque j’avais déplié la carte d’Afrique à Cape Town, l’ampleur du trajet à parcourir pour remonter le continent m’avait semblé insurmontable. Mais voilà, la route est maintenant derrière nous, nous l’avons fait et sommes très heureux.


Nous avons ainsi exploré le Sahara et traversé des nuages de criquets. Ces nuées de milliards d’insectes roses qui recouvrent les routes et les villes, dévorant tout végétal au passage. Nous avons visité le magnifique village de Tiébélé et ses cases aux formes variées peintes de motifs géométriques. Nous avons longé la falaise Dogon de Bandiagara et découvert les jolis villages installés au pied de la falaise parmi les baobabs, accrochés sur la paroi de la falaise ou construits au sommet avec vue sur la plaine, les montagnes, les champs de mil et le souffle de l’Harmattan. Nous avons plongé dans la cage pour voir le grand requin blanc nager dans les eaux de Kleinbaii en Afrique du Sud. Nous avons été impressionnés par le monument de la Blood River qui immortalise une victoire des Boers sur les Zoulous avec soixante chariots de bronze grandeur nature, installé en un vaste cercle dans la plaine. En Namibie nous avons salué les grandes dunes rouges de Sesriem, caressé les guépards ronronnant de l’Otjitotongwe Cheeta Farm et rencontré les Himbas au corps nus recouverts de graisse et d’argile rouge. Au Botswana, nous avons survolé le delta de l’Okavango, nous avons côtoyé la foule presque oppressante des éléphants de Chobe, Moremi et Savuti et nous sommes isolés du monde sur l’île aux baobab de Kubu Island. Nous avons longé le magnifique lac Malawi sur des centaines de kilomètres et avons admiré les paysages du Nyika plateau. En Tanzanie nous avons visité la belle île de Zanzibar entre Afrique et Orient, son antique ville de Stone Town, ses plantations d’épices et salué les dauphins de Kizimkazi. Nous nous sommes perdus, émerveillés dans le cratère du Ngorongoro, véritable arche de Noé de la faune africaine. Au Kenya nous avons aperçu les neiges du Kilimandjaro qui sortaient des nuages et dominaient la brousse et ses acacias. Nous avons roulé pendant des kilomètres dans un troupeau infini de zèbres et de gnous qui migraient dans le parc du Serengetti. Nous avons admiré le voile rose déposé sur le lac de Nakutu par la multitude de flamands qui y ont élu domicile. Nous avons visité un village Masai et discuté avec les fiers guerriers armés de longues lances et enveloppés d’une couverture rouge. Les guerriers Samburus et leurs bijoux d’argent ont posé avec nous. En Ethiopie nous étions ébahis par les églises de Lalibela creusées à même la roche et excavées d’une seule et monumentale pièce de la montagne. Nous avons aussi côtoyé les tribus nues armées de Kalachnikov de l’Omo Valley, lointaine et perdue hors du monde. Nous nous sommes promenés parmi les pyramides noires de Méroé au Soudan et au pied des grandes pyramides de Gyseh en Egypte.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout