• Scalp

Le 2 mai 2005 : les peintures San de Tsodilo Hills

Dernière mise à jour : 20 avr.


A quelques kilomètres au sud de Shakawe, une piste part vers l’Ouest et mène à 40 kilomètres de là aux Tsodilo Hills, trois petites collines abruptes qui émergent de la brousse. Ce sont des monts sacrés pour les Sans qui y voient même le lieu de la création. Les parois de la colline mâle (la plus grande), de la femelle (la moyenne) et de l’enfant (la plus petite) sont couvertes de centaines de peintures San vieilles de trois milles ans au moins. Au cours d’une promenade autour de la « female hill », nous admirons quelques uns de ces dessins représentant des animaux et des scènes de chasse. Léa et Rose envient ces bushmen qui avaient le droit d’écrire sur les murs.






Nous étions partis pour une petite promenade de moins d’une heure. Le parcours nous occupe 2h30 et le guide San nous fait même faire un peu d’escalade sur une pente raide, qui enchante Léa et Rose qui adorent jouer les chevrettes.







3 vues0 commentaire